Un patient de 68 ans, aux antécédents d’hypertension artérielle sous Amlodipine et d’un syndrome dépressif chronique non traité, a des palpitations intermittentes.

Ceci l’inquiète beaucoup, raison pour laquelle il vient consulter. Il ne décrit aucune symptomatologie lors de la prise de l’ECG.
Quels éléments sont à rechercher à l’interrogatoire pour mieux caractériser les palpitations ?

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Une discipline exigeante nécessite une information exigeante

ABONNEZ-VOUS À PARTIR DE 1€ PAR JOUR

Exercez-vous aux ECN avec les dossiers progressifs et les LCA de La Revue du Praticien