Une femme de 36 ans d’origine antillaise consulte en urgence pour rougeur et douleur de son œil droit évoluant depuis trois jours sans baisse d’acuité visuelle. Elle est asthmatique et hypertendue, traitée par inhibiteur de l’enzyme de conversion. Il n’y a pas de notion de traumatisme oculaire ni de sécrétions.

À l’examen clinique, l’acuité visuelle de loin est à 10/10e corrigée avec -1 (-1,50 à 90°) et de près Parinaud 2 sans correction à droite, et à gauche 10/10e de loin corrigée avec -1 (-1,75 à 90°) Parinaud 2 de près sans correction. La pression intra-oculaire est à 17 mmHg aux deux yeux.

L’examen à la lampe à fente retrouve à droite, une hyperhémie conjonctivale localisée en temporale, une cornée claire, une chambre antérieure calme, un test à la fluorescéine négatif.
Question 1 - Vos hypothèses diagnostiques concernant son œil droit sont les suivantes :
Œil rouge mais indolore
Rougeur en secteur dans l’épisclérite
Test à la fluorescéine négatif
Pas d’hypertonie oculaire
Diagnostics compatibles devant œil rouge et douloureux SANS baisse d’acuité visuelleSclérite : douleurs plus importantes
Épisclérite : douleurs modérées
À noter que la kératite peut également être à l’origine d’un œil rouge et douloureux sans baisse d’acuité visuelle si la lésion est en dehors de l’axe visuel
La conjonctivite bactérienne aiguë se manifeste par un œil rouge, sans baisse d’acuité visuelle. Le patient se plaint de prurit, de sensation de grain de sable ou de corps étranger
Diagnostics compatibles devant œil rouge et douloureux AVEC baisse d’acuité visuelleKératite aiguë (mais le test à la fluorescéine serait positif et l’atteinte centrale)
Uvéite antérieure aiguë (chambre antérieure inflammatoire avec signe de Tyndall, précipités rétrocornéens, synéchies irido-cristalliniennes...)
GAFA
Glaucome néovasculaire
Endophtalmie
Traumatisme/Contusion oculaire

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Une discipline exigeante nécessite une information exigeante

ABONNEZ-VOUS À PARTIR DE 1€ PAR JOUR

Exercez-vous aux ECN avec les dossiers progressifs et les LCA de La Revue du Praticien