Un patient de 46 ans consulte pour une éruption cutanée, non prurigineuse, depuis deux semaines.

Son unique antécédent est une appendicite perforée opérée. Il est tabagique actif.

Il n’a pas de traitement au long cours.

Examen clinique initial : poids = 77 kg ; taille = 172 cm ; température corporelle = 37,7 °C ; tension artérielle : 129/74 mmHg ; pouls : 100 battements par minute (bpm) ; saturation en oxygène : 98 % en air ambiant.

Examen neurologique: pas de signes focaux, examen des paires crâniennes normal, pas de syndrome méningé, pas de syndrome pyramidal ou extrapyramidal, pas de signe de focalisation, pas de céphalée.

Examen cardiologique: bruits du cœur réguliers, sans bruit surajouté, pas de souffle, pouls périphériques perçus, pas de signe d’insuffisance cardiaque, droite ni gauche.

Examen pneumologique: le patient rapporte une dyspnée selon la classification de la New York Heart Association (NYHA II) depuis quelques mois ; pas de signe de tirage, pas de détresse respiratoire aiguë, murmure vésiculaire bilatéral et symétrique, pas de bruit surajouté, pas de toux ni d’expectoration.

Examen abdominal: souple, dépressible, pas de défense, pas d’organomégalie, pas de trouble du transit, pas de signe fonctionnel urinaire.

Polyadénopathie juxtacentimétrique diffuse.

Voici les lésions retrouvées au niveau des mains (fig. 1) : 

Figure 1 (source : E. Le Dault)
Question 1 - Vous évoquez :
Prurit collectif, rechercher les lésions élémentaires : nodule et sillon scabieux au niveau des espaces interdigitaux, aréoles, plis inguinaux et axillaires, organes génitaux externes.
Exanthème papuleux +/- purpurique avec possible atteinte palmo-plantaire.
Catarrhe oculo-nasal fébrile puis exanthème morbilliforme débutant derrière les oreilles puis s’étendant au visage et au tronc. Rechercher le signe de Köplick pathognomonique présent dans les deux tiers des cas (précoce).
Éruption vésiculeuse du cuir chevelu, face, thorax, membres en plusieurs poussées d’âge différent, ombilication, croûtelle puis guérison sans cicatrices. Classiquement, respect des paumes et des plantes

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Une discipline exigeante nécessite une information exigeante

ABONNEZ-VOUS À PARTIR DE 1€ PAR JOUR

Exercez-vous aux ECN avec les dossiers progressifs et les LCA de La Revue du Praticien