Jeune interne, vous êtes appelé aux urgences pour examiner une patiente de 50 ans qui présente une éruption cutanée évoluant depuis juillet, après ses vacances en Corse.

Vous notez comme antécédent un tabagisme actif à 5 paquets-année, G3P1 avec deux fausses couches à 9 semaines d’aménorrhée (SA) et ménopausée depuis un an. Elle ne prend aucun traitement à part un traitement hormonal substitutif de la ménopause depuis six mois.

Le bilan sanguin suivant initial retrouve :

– hémoglobine (Hb) =13 g/dL ;

– Pl = 120 G/L ;

– temps de céphaline activée (TCA) = 1,7 ;

– taux de prothrombine (TP) = 90 % ;

– leucocytes = 4 G/L ;

– protéine C réactive (CRP) = 5 mg/L ;

– vitesse de sédimentation (VS) = 120 mm/h ;

– ASAT = 20 UI/L ;

– ALAT = 30 UI/L ;

– créatininémie = 80 µmol/L avec un débit de filtration glomérulaire (DFG) à 80 ml/min.

Source :  B. Demarez.
Source :  B. Demarez.
Source :  B. Demarez.
Question 1 - Concernant les lésions dermatologiques de la patiente, vous constatez :
Érythème finement squameux à bordure émiettée épargnant les paupières et les plis naso-géniens caractéristique du lupus érythémateux disséminé.
Lupus pernio : sarcoïdose.
Dermatomyose : érythème liliacé des paupières, pas des pommettes
Pas d’atteinte des paupières sur cette patiente.
Visage, avant-bras, décolleté.
Absence de nodules : papules uniquement.
Nodules : élevures rondes saillantes > 1 cm.
Papules : élevures saillantes < 1 cm.

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Une discipline exigeante nécessite une information exigeante

ABONNEZ-VOUS À PARTIR DE 1€ PAR JOUR

Exercez-vous aux ECN avec les dossiers progressifs et les LCA de La Revue du Praticien