Vous recevez aux urgences gynécologiques Mlle J., âgée de 32 ans, qui consulte pour un retard de règles associé à des métrorragies depuis une dizaine de jours.

Dans ses antécédents on note :

– deux interruptions volontaires de grossesse (IVG) médicamenteuses ;

– une phlébite de la jambe droite après un long trajet en voiture il y a trois ans. 

À l’examen clinique : poids = 60 kg ; taille = 1,72 m ; tension artérielle = 123/76 mmHg ; température corporelle = 36,7 °C. L’examen abdominal retrouve un abdomen souple, avec une sensibilité sus-pubienne.

Vous examinez la patiente sous spéculum (figure 1) :
 

Figure 1 (source : S. Khiat)

Question 1 - L’(les) affirmation(s) suivante(s) est (sont) correcte(s) :

Le test HPV est maintenant l’examen à proposer chez les patientes de plus de 30 ans en première intention en remplacement du frottis cervico-utérin pour le dépistage des lésions précancéreuses du col utérin.

La partie centrale correspond à un ectropion. La partie habituellement endocervicale vient s’extérioriser. On le retrouve fréquemment, surtout chez les patientes enceintes.

Le tableau, hormis les douleurs sus-pubiennes, ne correspond pas à celui d’une infection génitale haute. L’état supposé de grossesse de la patiente va d’autant plus à l’encontre de cette hypothèse (état d’inflammation incompatible avec la nidation lors d’une infection génitale haute).

Toute patiente enceinte avec des douleurs et métrorragies même minimes comme dans ce cas clinique est suspecte de GEU jusqu’à preuve du contraire.

Le tableau de môle hydatiforme est caractéristique avec une patiente qui présente des signes de grossesse exacerbés : vomissements, tension mammaire importante, utérus augmenté de volume, métrorragies. L’échographie retrouve une image hétérogène intra-utérine en « tempête de neige » avec un dosage d’hormone chorionique gonadotrope (HCG) le plus souvent > 100 000 UI/L.

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Une discipline exigeante nécessite une information exigeante

ABONNEZ-VOUS À PARTIR DE 1€ PAR JOUR

Exercez-vous aux ECN avec les dossiers progressifs et les LCA de La Revue du Praticien