L’arthrose métabolique : une maladie du sujet gras ?
Les patients obèses font plus d'arthrose des mains ! C'est de ce constat que les scientifiques se sont intéressés aux liens systémiques entre obésité et articulation; via la production de médiateurs inflammatoires par le tissu adipeux. Le concept d'arthrose métabolique était né.
Considérée longtemps comme une usure isolée du cartilage hyalin, l’arthrose touche l’ensemble des tissus de l’articulation (os sous-chondral, capsule articulaire et membrane synoviale) qui vont contribuer à la dégradation du cartilage. Une manière plus récente d’envisager l’arthrose est de définir des phénotypes cliniques en fonction du ou des facteurs de risque impliqués (génétique, post-traumatique, contraintes mécaniques, sénescence, inflammation). Parmi eux, on compte principalement l'arthrose post traumatique, l'arthrose liée au vieillissement et l'arthrose métabolique.
Chez le sujet obèse, l’excès de contraintes mécaniques sur les articulations portantes (risque augmenté de gonarthrose mais aussi de coxarthrose), est un facteur de risque important. mais ces patients font également plus d'arthrose digitale (risque doublé). La production endocrine par le tissu adipeux viscéral de médiateurs inflammatoires comme le tumor necrosis factor (TNF) ou les adipokines, pourraient agir à distance, avec des effets délétères sur les tissus articulaires. Cette inflammation de bas grade locale de l'ensemble de l'articulation, aboutirait à une destruction du cartilage. Chez les sujets en simple surpoids ( avec excès de graisse principalement abdominale) et un syndrome métabolique, caractérisé par l’accumulation de maladies telles que le diabète de type 2, la dyslipidémie et l’hypertension artérielle, le risque d’arthrose du genou et des mains, est également augmenté, et ce, indépendamment du poids.
 L’inflammation de bas grade, le stress oxydant induit par l’hyperglycémie chronique, l’insulinorésistance des tissus articulaires chez les sujets diabétiques, le rôle délétère des LDL oxydés sur l’articulation, sont autant de paramètres à l’origine d’une arthrose métabolique.
Arthrose. Courties A. Rev Prat 2019;69(5):502-3

 

Exercez-vous aux ECN avec les dossiers progressifs et les LCA de La Revue du Praticien